//
vous lisez...
La maman, Vivre

Sommes-nous devenus trop « sociaux » et pas assez sociables?

À qui faire la passe quand on joue seule?

Jamais les mots communauté, tribu, échange, ami, n’ont été autant utilisés et galvaudés. Pourtant, j’ai l’impression que nous sommes plus seuls que jamais. Beaucoup de gens marchent, mangent, et conduisent en regardant leur cellulaire. Cette petite boite rectangulaire s’est emparée de nos vies. Tout le monde vérifie Facebook, Twitter, Google+, LinkedIn à toute heure du jour et de la nuit. Les applications mobiles se multiplient plus vite que les lapins et nous devenons tous accros de proximité virtuelle.

On se targue d’avoir 230 amis Facebook, plus de 500 contacts LinkedIn, 1000 followers Twitter, etc. Tant d’amis et de connaissances et pourtant, ce sont des gens seuls que je remarque aux tables des cafés.

Quelquefois, l’animal solitaire sort en duo et bien qu’assis ensemble, les membres du duo semblent à des lieues l’un de l’autre.

Sommes-nous devenus une société désincarnée?

Quoi de plus triste que de voir un homme au parc avec sa petite fille qui essaie d’attirer son attention avec ses pirouettes alors que papa se trouve à côté d’elle, les yeux rivés au cellulaire? Quoi de plus désolant que de regarder une maman allaiter un nourrisson avec son réseau social à la main? Que de beaux moments privés et intimes sont sacrifiés au social.

Loin de moi l’idée de bannir les réseaux sociaux. Je les adore. Mais il y a une limite. Pas de téléphone à la table du souper. Pas de Facebook ou de Twitter sur le temps réservé aux enfants et à la famille. J’ai décrété un « no cell zone » où nous nous retrouvons ensembles à parler, à jouer, à se tirailler ou à se disputer. Nous sommes là. Dans le moment présent.

J’admets qu’il est difficile de ne pas céder à la tentation quand Monsieur Sourire et Mademoiselle Frisettes s’amusent gaiement après le repas. J’avoue qu’il m’arrive de jeter un œil à mon courriel, histoire de valider que je n’aie pas reçu de nouveaux messages de la part de clients ou que le ciel ne soit pas tombé sur la tête d’une de mes amies. Mais soyez rassurés, ces moments sont toujours de courte durée.

D’ailleurs, voilà bien quelques semaines que je m’absente de votre vie virtuelle, chers amis Facebook. Je parie que vous ne vous en êtes même pas rendu compte… Mes relations LinkedIn ont souffert d’un traitement similaire le mois dernier et mes followers Twitter ont dû attendre mon retour de vacances. J’espère que vous ne vous en êtes pas formalisés.

Les réseaux sociaux me passionnent, oui. Mais je préfère encore les bisous de mes enfants et de mon amoureux. Et j’aime mieux aller au lit… sans mon cellulaire ou mon ordinateur. Bonne nuit petite boîte noire. À demain.

Publicités

À propos de missparfaite

Communicatrice polyvalente, Miss Parfaite explore les réseaux sociaux pour satisfaire sa curiosité et les besoins de ses clients. « Vivre, savoir et savoir-vivre à l’ère numérique » décrit bien son approche.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Catégories

Twitter

%d blogueurs aiment cette page :