//
vous lisez...
La maman

De retour après la pause…

Quoi? Qu’est-ce que vous dites? Un trou dans mon CV? Vraiment?! Bien oui, j’en ai un. Et un gros à part ça! J’aimerais bien écrire dans mon cher CV «expériences parentales pertinentes» mais je ne crois pas que beaucoup d’employeurs me prendraient au sérieux. Pourtant, passer de couple à famille, ça demande une capacité d’adaptation extraordinaire. Et de un à deux enfants, encore plus d’adaptation. Un atout majeur pour toute entreprise! Devenir responsable d’un petit paquet d’amour qui sent le lait sucré, ça change toute une vie! Pas question de le retourner à la manufacture! Non, madame! C’est un contrat à vie et c’est très bien comme cela. Et le goût du risque (pas de mode d’emploi, rappelez-vous-en), la persévérance, la patience et la constance, ça ne compte pas un peu pour une entreprise?

Je suis devenue apprentie nutritionniste, infirmière, psychologue, éducatrice, spécialiste en couches et en biberons avec mention spéciale pour le rôle principal dans la production «Maman, j’ai besoin de toi!» présentée à toute heure du jour et de la nuit dans toutes les bonnes familles du voisinage, la séance nocturne (aux alentours de 2h du matin) étant la préférée de Monsieur Sourire.

De retour après la pause…parentale

Comme beaucoup de mamans, j’ai jonglé avec l’idée d’un retour au travail à temps partiel afin de concilier mes rôles de maman et de professionnelle. Mais qui a besoin d’une directrice des communications et du marketing à temps partiel? Prendre un emploi avec moins de responsabilités? Ça semble une solution viable…«Chérie, c’est quand la dernière fois où tu as eu un directeur des communications comme patron? J’te connais, tu es habituée à mener le bateau, pas à ramer!» Bon point. Changer de carrière… Pourquoi pas? Mais pour faire quoi? Bon, on y reviendra. Devenir mamentrepreneure? Tentant…mais ai-je ce qu’il faut? Piste à explorer. La meilleure à date.

Comme je l’ai écrit dans mon billet La carrière, les enfants… ou les deux? devenir entrepreneure me semble une des seules façons de vraiment concilier travail et famille. Mais il ne faut pas tourner complètement le dos au monde du travail traditionnel. Alors je garde l’esprit ouvert, du moins le temps qu’il faut pour faire cinq brassées de lavage, préparer le souper, prendre rendez-vous avec le pédiatre et organiser mentalement mon prochain billet. Tiens, le multi-tâches aussi ça intéresse les employeurs, non?

Le trou dans le CV

Mais voilà, le grand défi est de prouver aux employeurs potentiels que notre congé parental n’a pas diminué notre valeur professionnelle mais, au contraire, l’a enrichie en nous permettant d’acquérir de nouvelles compétences qui sont transposables dans un contexte d’affaires. J’ai donc été enchantée de lire cette semaine deux articles dans le bulletin Boomerang de Jobboom qui m’ont redonné une certaine foi dans le monde des affaires. De retour après la pause nous propose quelques conseils pour les mères qui ont passé plusieurs années à la maison et qui désirent retourner au travail et l’article qui m’a le plus intéressé Mère au foyer? Pensez CV qui nous parle du fameux trou dans le CV et nous donne quelques conseils pertinents pour que notre CV reflète mieux nos acquis. Une chose à retenir : oubliez le CV chronologique, c’est celui qui expose le plus le fameux trou, pensez plutôt CV par champs de compétences.

Ma réflexion est loin d’être terminée. Mais mon idée commence à prendre forme. Et vous qui avez des enfants, comment avez-vous résolu votre dilemme de conciliation travail-famille?

Publicités

À propos de missparfaite

Communicatrice polyvalente, Miss Parfaite explore les réseaux sociaux pour satisfaire sa curiosité et les besoins de ses clients. « Vivre, savoir et savoir-vivre à l’ère numérique » décrit bien son approche.

Discussion

2 réflexions sur “De retour après la pause…

  1. En tant que maman à temps plein, j’adore ce billet! C’est vrai que les compétences parentales générales et autres compétences plus spécifiques à notre petite famille que l’on acquiert en TRAVAILLANT très fort chaque jour au bien-être de la dite petite famille (sans pause, heure de lunch fixe, journée de vacances ou maladie, sur appel en tout temps) n’est pas reconnu à sa juste valeur dans notre société. C’est pourtant, à mon avis, le plus bel héritage à offrir à nos enfants et le plus beau cadeau à s’offrir en tant que parents: les voir grandir et être là pour eux, partager des moments qui passent si vite et ne reviennent plus.

    Publié par Kathleen | 20 juin 2010, 01:07
    • Kathleen, je suis bien contente de ton commentaire. C’est vrai que passer du temps avec nos enfants c’est un cadeau à s’offrir en tant que parents. J’y crois. Malheureusement, le retour à la réalité du monde du travail vient un peu entacher notre plaisir quand on se rend compte que notre «valeur marchande» n’est plus ce qu’elle était.

      Publié par missparfaite | 21 juin 2010, 13:37

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Catégories

Twitter

%d blogueurs aiment cette page :